Glossaire

 

A COURS LIMITÉ :

L'ordre "A cours limité" comporte un prix minimum à la vente et un maximum à l'achat. Les ordres de ce type ne sont pas exécutés tant que le cours n'est pas inférieur à leur limite pour l'achat ou supérieur à leur limite pour la vente. Ce type d'ordre permet de maîtriser le prix d'exécution, mais son exécution peut être partielle.

A COURS TOUCHE :

Un ordre est dit « à cours touché » lorsqu’il est exécuté au cours correspondant à la limite de prix spécifiée par le donneur d’ordre

A PLAGE DE DECLENCHEMENT :

Un ordre est dit « à plage de déclenchement » lorsqu’il comporte 2 limites de prix :
- A l’achat :
la première limite fixe le cours à partir duquel et au dessus duquel l’ordre d’achat peut être exécuté. La deuxième limite fixe le cours maximum au delà duquel le donneur d’ordre renonce à acheter
- A la vente :
La première limite fixe le cours à partir duquel et au dessous duquel l’ordre de vente peut être exécuté. La deuxième limite fixe le cours minimum au delà duquel le donneur d’ordre renonce à vendre

A SEUIL DE DECLENCHEMENT :

Un ordre est dit « à seuil de déclenchement » lorsqu’il ne comporte qu’une limite de prix à partir de laquelle il se transforme en ordre « au marché»
à l’achat au cours fixé et au dessus de ce cours
à la vente au cours fixé et en dessous de ce cours
Ce type d’ordre vous assure une exécution complète mais ne vous permets pas de maîtriser le prix.

ACTIF :

C'est l'ensemble des ressources qu'une entreprise utilise pour fonctionner (Immobilisations, stocks, créances clients, etc).

ACTION :

Une action est une fraction de l'entreprise. Pour apprécier une action, il faut évaluer les perspectives de la société qui l'a émise et prendre en compte les effets de la conjoncture économique générale. La croissance leur est profitable. Elles sont également touchées par l'évolution des taux d'intérêt. Une baisse de taux fait monter le cours des actions, tandis qu'une hausse fait baisser les cours.

ACTIONNAIRE :

L'actionnaire est copropriétaire de la société dans laquelle il a investi. Il participe aux assemblées générales, il est informé sur les comptes de résultats, il perçoit un dividende.

AGENCE DE NOTATION :

Organisme indépendant qui évalue et note la situation financière des différents agents économiques (états, entreprises, institutions…) qui empruntent sur les marchés financiers et notamment leur risque de solvabilité. Chaque agence de notation a son propre barème de notation qui influe sur les conditions d’accès aux financements des émetteurs (taux d’intérêt). Les agences les plus connues sont Standard & Poor’s, Moody’s et Fitch.

ALTERNEXT :

Créé en 2005, marché non réglementé s’adressant aux petites et moyennes entreprises souhaitant s’introduire sur le marché boursier et bénéficiant de conditions d’accès simplifiées.

AMF :

L’Autorité des Marchés Financiers veille à la régularité des opérations financières et des opérations des investisseurs. Elle dispose d’un pouvoir règlementaire, de contrôle et de sanctions. Ses missions recouvrent trois domaines principaux :
- La protection des épargnants.
- La diffusion de l’information auprès des investisseurs.
- Le bon fonctionnement des marchés.

ASSEMBLEE GENERALE :

Il y a 2 types d’Assemblée Générale (AG) : L’Assemblée Générale Ordinaire (AGO), assemblée d’actionnaires tenue au moins une fois par an par les sociétés pour l’approbation des comptes, la distribution des dividendes, la modification ou reconduction du conseil d’administration, la présentation du rapport annuel … L’Assemblée Générale Extraordinaire (AGE) : assemblée d’actionnaires tenue pour prendre des décisions importantes (modifications de statuts, augmentation de capital, émission d’emprunts obligataires…)

ATTRIBUTION GRATUITE :

Les sociétés procèdent souvent à des attributions d'actions gratuites réservées exclusivement aux anciens actionnaires. Cela revient à répartir le capital sur un plus grand nombre d'actions.

A LA MEILLEURE LIMITE :

Un ordre « A la meilleure limite » n'impose pas de limite de prix. Lors de son arrivée sur le marché, il permet d'obtenir le meilleur prix sans toutefois permettre sa maîtrise. Il est automatiquement transformé par l'ordinateur de cotation en ordre "A cours limité":
- A l'ouverture, l'ordre devient " A cours limité" au cours d'ouverture.
- En séance, l'ordre devient "A cours limité" au prix de la meilleure offre de sens inverse en attente.

AUGMENTATION DE CAPITAL :

Quand une société a besoin de fonds, elle peut procéder à une augmentation de capital. Elle propose - généralement aux anciens actionnaires - de souscrire à de nouveaux titres à un prix en principe inférieur au dernier cours de bourse. (voir droit de souscription)

AVOIR FISCAL :

Les dividendes d'actions françaises donnent droit à un avoir fiscal. L'avoir fiscal équivaut à la moitié du dividende net versé par les sociétés. Il a été institué pour éviter la double imposition des dividendes, l'entreprise ayant été préalablement imposée sur ses bénéfices. L'avoir fiscal doit être ajouté aux revenus dans la déclaration fiscale de l'actionnaire. Le montant de l'avoir est ensuite déduit de l'impôt brut par le trésor public.

 

B

 

BÉNÉFICE :

Les résultats bruts des entreprises sont imposables au titre de l'impôt sur les sociétés. L'entreprise décide en Assemblée Générale de la répartition de ce bénéfice net entre la distribution de dividendes aux actionnaires et l'incorporation de réserves aux fonds propres.

BENEFICE NET PAR ACTION :

C’est le résultat net de l’entreprise divisé par le nombre d’actions. Il permet de comparer les performances de l’entreprise par rapport aux autres entreprises du secteur ou par rapport aux années précédentes.

BILAN :

C'est une image de la situation patrimoniale de la société à un instant donné, date à laquelle les sociétés clôturent leurs comptes. Le Bilan regroupe l'actif et le passif d'une société.

BLUE CHIP :

Terme anglo-saxon désignant des valeurs très prisées du grand public et donnant lieu à des volumes d’échanges importants.

BON DE SOUSCRIPTION :

Il donne le droit d'acheter une action à un prix fixé jusqu'à une date déterminée.

BOURSE :

La Bourse est un marché financier où l'on peut acheter ou vendre des titres. Son fonctionnement est assuré par Euronext à Paris et à Bruxelles.

 

C

 

CAC40 :

Les médias ne parlent jamais de la Bourse sans faire référence au CAC40. Lancé le 1er Janvier 1988 avec une base fixée à 1000 points le 31 décembre 1987, le CAC40 est le baromètre de l'évolution des actions françaises et étrangères. Cet indice est une moyenne pondérée du cours de 40 valeurs choisies parmi les 100 premières capitalisations boursières françaises, c'est à dire que chaque titre à un poids relatif à la valeur boursière de l'ensemble de la société. Plus la société a une taille importante, plus son évolution a une influence sur l'indice.

CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT :

Surplus monétaire dégagé par l’exploitation pendant une période qui indique la capacité de l’entreprise à financer sa croissance. On la calcule généralement en ajoutant au résultat net les dotations aux amortissements et éventuellement les dotations aux provisions à caractère de réserve.

CAPITALISATION BOURSIÈRE :

Evaluation de la valeur boursière d’une société obtenue en multipliant le nombre d’actions de la société par leur cours boursier.
Investissement à risque assorti de gains potentiels élevés, consistant en prises de participations dans des entreprises œuvrant en principe dans les techniques de pointe dans le secteur de la nouvelle économie.

CAPITAL RISQUE :

Investissement à risque assorti de gains potentiels élevés, consistant en prises de participations dans des entreprises œuvrant en principe dans les techniques de pointe dans le secteur de la nouvelle économie.

CAPITAUX ECHANGES :

Total des montants des transactions effectuées.

CAPITAUX LEVES :

Total des sommes récupérées par l’entreprise lors de son introduction en bourse.

CAPITAUX PROPRES :

Ensemble comprenant le capital social, les primes d’émission d’actions, les réserves, le report à nouveau, les subventions d’investissement et les provisions réglementées. Les capitaux propres constituent sur le plan juridique la garantie des tiers.

CAPITAL SOCIAL :

Ensemble des apports en espèce ou en nature effectués par les associés soit au moment de la création de l’entreprise soit au cours de la vie sociale lors des augmentations de capital. Au bilan, il représente le total de la valeur nominale de toutes les actions émises.

CECEI (Comité des Etablissement de Crédit et des Entreprises d’Investissement) :

Ce comité a pour fonction de prendre les décisions ou d’accorder les autorisations prévues par les dispositions législatives ou réglementaires applicables aux établissements de crédit. Il donne ou retire l’agrément nécessaire aux entreprises d’investissement (à l’exception des sociétés de gestion de portefeuille) et aux établissements de crédit pour être prestataires de services d’investissement.

CERTIFICAT D'INVESTISSEMENT (CI) :

C'est une action provisoirement séparée de son droit de vote. L'action peut être reconstituée intégralement, soit par l'achat du certificat par le détenteur d'un droit de vote, soit par l'achat du droit de vote par le porteur d'un certificat.

CHIFFRE D’AFFAIRES :

Somme des ventes de marchandises, des prestations de services et de produits fabriqués ainsi que des ventes de produits intermédiaires et travaux d’étude. Le chiffre d’affaires mesure l’activité de l’entreprise.

CHIFFRES CLÉS :

Les "chiffres-clés" permettent d'apprécier rapidement la santé de l'entreprise sans avoir à entreprendre un examen long et parfois rebutant de tous les comptes présentés. On trouve notamment les évolutions du chiffre d'affaires, du bénéfice et des investissements. Les grandes sociétés cotées prennent l'habitude d'illustrer ces "chiffres-clés" dans leurs rapports annuels qui deviennent ainsi plus accessibles aux actionnaires individuels.

CODE ISIN:

C'est un code alphanumérique avec au début 2 lettres symbolisant la place de cotation (exemple FR pour France) en 10 chiffres que l'on trouve dans tous les journaux financiers publiant une cote des valeurs. L'indication de ce code identifie sans ambiguïté la valeur à négocier.

CODE MNEMONIQUE :

code constitué de 2 ou 3 lettres qui, tout comme le code ISIN, permettent d’identifier la valeur (exemple CA pour Carrefour)

COLLECTEURS D'ORDRES :

Ce sont des intermédiaires financiers qui ne sont pas membres d'Euronext Paris SA. Ils se chargent de transmettre les ordres de leurs clients à un négociateur.

COMPENSATION OU CLEARING :

Echange par les institutions financières de créances réciproques donnant lieu au règlement du solde.
Sur les marchés organisés, la compensation s’effectue par l’intermédiaire d’une chambre de compensation.

COMPTANT :

C'est un mode de négociation par lequel les achats et les ventes sont réglés immédiatement à l'issue de la transaction. Depuis le 25 septembre 2000, il s'applique à l'ensemble des marchés.

COMPTE DE RÉSULTAT :

Le compte de résultat décrit le flux des opérations effectuées au cours de l'exercice qui permettent de dégager un résultat bénéficiaire ou déficitaire.

CONTINU :

Sur un marché fonctionnant en continu, tout nouvel ordre provoque immédiatement une nouvelle cotation dès lors qu'il existe des ordres de sens inverse compatibles. Lorsqu'il n'y a pas de contrepartie, l'ordre est enregistré et placé en attente à sa limite sur la feuille de marché.

COTATION :

C'est l'établissement du cours par la rencontre des meilleures offres de vente avec les meilleures offres d'achat. Sur les marchés gérés par Euronext Paris SA, la cotation est assurée automatiquement par le système informatique Universal Trading System.

COTATION DIRECTE :

C'est un mode d'introduction en Bourse. Un prix minimum est fixé à l'ouverture de la procédure. Le prix définitif s'établit en fonction de la demande de titres.

COTE BOURSIERE :

Liste reprenant les cours des valeurs et de tous autres produits négociés sur Euronext Paris.

COUPON :

C'est l'intérêt versé annuellement au détenteur d'une obligation.

COURS :

C'est le prix d'une action à un instant donné. Sur les marchés gérés par Euronext Paris SA, il est établi par le système informatique Universal Trading System.

COUVERTURE FINANCIERE :

La couverture représente une fraction du montant d’une opération libellé en « Service à Règlement Différé » ; elle sert de garantie pour faire face à la volatilité et au risque de marché.
La couverture, en n’immobilisant qu’une partie de la transaction, génère un effet de levier.
Pour respecter les règles de couverture votre intermédiaire vous demandera de disposer d’une provision constituée d’un minimum de 20% du montant de votre engagement en liquidités ou OPCVM monétaire, ou 25% en obligations ou OPCVM obligataires ou 40% en actions ou OPCVM actions.
Ces proportions sont des minima, que votre intermédiaire peut décider unilatéralement de relever. Votre couverture est réajustée en permanence en fonction de la passation de vos ordres.

CREANCES CLIENTS :

Sommes dues à l’entrepris par ses clients

CREDIT FOURNISSEURS :

Crédit accordé à l’entreprise par ses partenaires commerciaux.

CRIÉE, CORBEILLE :

Autrefois les négociateurs se rencontraient à la criée autour de la corbeille. Depuis 1986, ce système traditionnel a été remplacé par le système informatique CAC puis NSC, devenu UTP (Universal Trading Plateform) qui a automatisé la cotation. La corbeille a été démontée en Juillet 87.

CROISSANCE ÉCONOMIQUE :

C'est le pourcentage de variation du produit intérieur brut (PIB).

 

D

 

DAX 30 :

Indice boursier de la place de Francfort. Il est établi à partir des 30 premières valeurs en termes de capitalisation boursière et de volume de transactions.

DEMANDE :

Sur une feuille de marché on fait figurer à gauche les ordres d’achat indifféremment sous l’appellation «ACHAT» ou «DEMANDE» et à droite les ordres de vente indifféremment sous l’appellation «VENTE» ou «OFFRE».

DÉMATÉRIALISATION :

Depuis le 3 novembre 1984, les valeurs mobilières françaises ont cessé d'être matériellement représentées par des titres imprimés. Les titres n'existent plus sous la forme papier. Ils sont désormais simplement inscrits sur un compte-titres ouvert par le détenteur chez son intermédiaire financier. La compensation des compte-titres est effectuée par EUROCLEAR.

DETTE :

Somme due par un débiteur à son créancier. Dans une entreprise elles sont classées en dettes financières, dettes d’exploitation et dettes hors exploitation.

DETTE A COURT TERME :

Dette dont l’échéance est inférieure à un an.

DETTE A LONG TERME :

Dette à plus de 5 ans en France (à plus de 1 an aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni).

DETTE FINANCIERE :

Les dettes financières à court terme comprennent les effets à payer et les crédits bancaires à court terme. Les dettes financières à long et moyen terme comprennent les emprunts auprès d’établissements financiers, emprunts obligataires, contrats de crédit bail.

DISPONIBILITES BANCAIRES :

Montant des fonds liquides détenus par une entreprise.

DIVIDENDE :

C'est la partie du bénéfice net d'une société distribuée à l'actionnaire. Un avoir fiscal est attaché au dividende.

DIVISION (split) :

Une société peut décider de diviser la valeur nominale de ses actions. Dans ce cas, le nombre d'actions composant le capital se multiplie dans la même proportion.

DONNEES DE MARCHE :

Les données de marché sont les informations diffusées par Euronext et relayées par les rediffuseurs professionnels. Les plus courantes sont les cours, les volumes en titres et en capitaux, le plus haut et plus bas de la séance…

DOW JONES :

1) Indice boursier de la place de New-York. Il correspond à la moyenne des cours de 30 valeurs industrielles cotées sur la Bourse de New-York (NYSE).
2) Agence d’information économique et financière américaine.

DROIT D'ATTRIBUTION :

Lors d'une attribution gratuite de nouvelles actions, l'ancien actionnaire détache un droit d'attribution de chacune des actions qu'il détient. Disposant de 'n' droits, l'ancien actionnaire obtient une ou plusieurs actions gratuites.

DROIT DE SOUSCRIPTION :

En cas d'augmentation de capital, on détache un droit de souscription de l'action ancienne. Disposant de 'n' droits, l'ancien actionnaire peut acquérir une ou plusieurs actions nouvelles actions au prix fixé dans les modalités d'émission.

DROIT DE VOTE :

A chaque action ordinaire est attaché un droit de vote. Celui-ci donne la possibilité de voter lors des assemblées d'actionnaires. Quand les statuts le stipulent, le droit de vote peut être doublé pour ceux qui détiennent leurs titres depuis au moins deux ans. Les actions à dividende prioritaire et les certificats d'investissement sont dépourvus de droit de vote.

 

 

E

 

EFFET DE LEVIER :

Mesure du gain espéré d’une opération financière par rapport à l’investissement de base. Dans la pratique on parle d’opération à effet de levier. Le Service à Règlement Différé permet d’utiliser un effet de levier (exemple effet de levier de 5 : avec 100 € on peut acheter 500€). L’effet de levier quintuple les gains mais peut aussi quintupler les pertes.

EMETTRE DES ACTIONS :

Créer et offrir des titres sur le marché financier afin de procurer à l’émetteur de nouveaux fonds. Une émission d’actions peut prendre plusieurs formes, offre à prix ferme (OPF), offre à prix minimal (OPM), placement privé auprès d’un nombre limité d’investisseurs.

ENTREPRISE D'INVESTISSEMENT :

Aux termes de la loi du 2 juillet 1996, les entreprises d'investissement sont des sociétés exerçant à titre principal des activités de service en investissement (négociation, gestion pour compte de tiers, intermédiation). Les sociétés de bourse sont des entreprises d'investissement.

ETABLISSEMENT DE CREDIT :

Personne morale qui effectue à titre de profession habituelle des opérations de banque.

 

F

 

FCP :

Le Fond Commun de Placement est un portefeuille de titres géré par un professionnel et proposé par un établissement financier ou une banque. Le souscripteur, qui détient l'équivalent d'une tranche de portefeuille, est un détenteur de parts. La valorisation du FCP se fait de manière hebdomadaire.

FEUILLE DE MARCHÉ :

Tout au long d'une séance de bourse, les ordres sur une même valeur se classent dans ce que l'on appelle une "feuille de marché". Ce tableau comporte deux colonnes Achat et Vente. Chaque nouvel ordre entrant est classé dans la colonne correspondante en utilisant la règle de prix, puis à limite égale la règle de temps. Les meilleures offres et les meilleures demandes apparaissent alors en haut des colonnes.

FIXAGE ou FIXING :

Il s'agit d'une méthode de calcul du cours des titres. Après une période pendant laquelle les ordres sont accumulés dans une feuille de marché sans qu'aucune transaction n'intervienne, NSC procède à la comparaison des cumuls. Pour chaque limite inscrite dans la feuille de marché, le système additionne les quantités cumulées dans chaque colonne Achat et Vente. L'ordinateur compare alors les cumuls de chaque colonne pour établir la limite qui permet l'échange du plus grand nombre de titres. Cette limite devient alors le cours de la valeur et tous les titres compris dans le cumul sont immédiatement échangés à ce prix.

FLOTTANT :

Fraction du capital d’une société détenue par le public.

FOOTSIE (FTSE) :

Indice de la place de Londres calculé à partir de la valeur boursière de 100 valeurs représentant environ 70% de la capitalisation boursière totale.

FONDS PROPRES :

C'est le total des actifs possédés par une société moins l'ensemble de ses dettes.

 

G

 

GERANT DE FONDS :

Il est, au sein d’une société de gestion, une compagnie d’assurance ou une banque, chargé de la gestion d’un ou plusieurs Fonds de Commun Placement ou SICAV, en s’appuyant sur la stratégie d’investissement définie par son établissement.

 

H

 

 

 

I

 

IMMOBILISATIONS CORPORELLES :

Immobilisations comprenant l’ensemble des investissements industriels de l’entreprise (construction, matériel, installations techniques).

IMMOBILISATIONS INCORPORELLES :

Immobilisations comprenant des postes peu homogènes dans le bilan comme les frais d’établissement, les frais de recherche et développement, les brevets, licences, marques et fonds de commerce.

IMMOBILISATIONS FINANCIERES :

Immobilisations comprenant dans le bilan les titres de participation, les prêts, les créances rattachées à des participations et d’autres titres et créances immobilisées comme les dépôts et cautionnements.

IMPOT SUR LES SOCIETES (I.S.) :

Impôt qui frappe les bénéfices des sociétés

INDICE :

Les indices mesurent la performance d'un marché. Le plus célèbre d'entre eux, le CAC 40, s'appuie sur un échantillon de 40 titres français et étrangers. Pour compléter l'indice CAC40, Euronext a lancé d'autres indices comme le SBF 120, le SBF 250. Ils fonctionnent comme des poupées russes. SBF 120 : lancé le 8 décembre 1993, l'indice SBF 120 est composé des 40 valeurs de l'indice CAC 40 auxquelles s'ajoutent 80 valeurs du Premier Marché parmi les plus liquides. Il est diffusé et calculé en continu depuis le 18 avril 1994. SBF 250 : Il complète la gamme des indices d'Euronext. Il comprend les valeurs de l'indice CAC 40 et de l'indice SBF 120. Il est représentatif de l'ensemble des secteurs de la cote. Il est calculé deux fois par jour.

INTERMEDIAIRE FINANCIER :

Désignent les professionnels auxquels s’adressent les investisseurs. Ces intermédiaires exercent différents métiers selon leur statut (négociateur, conservateur, collecteur, transmetteur …)

INVESTISSEMENTS :

Acquisition d’usines, de biens d’équipement…en vue de produire des biens et de dégager des bénéfices futurs Acquisition de titres en vue de retirer de leur vente ultérieure un bénéfice futur.

 

J

 

 

 

K

 

L

 

LIQUIDATION :

Echéance mensuelle des opérations effectuées avec le Service de Règlement Différé (SRD).
Le jour de liquidation est fixé à la cinquième séance de bourse avant la fin du mois calendaire.
A cette date les opérateurs doivent dénouer leurs positions (en position vendeur : livraison des titres et en position d’acheteur : règlement en espèces). Les opérateurs qui ne peuvent ou qui ne souhaitent pas dénouer leurs positions ont la possibilité demander à leur intermédiaire de proroger leurs positions jusqu’au jour de la liquidation suivante.

LIQUIDITE :

Caractéristique d’un produit financier ou d’un marché lorsque l’on peut effectuer plus rapidement des opérations d’achat ou de vente sans provoquer de trop fortes variations par rapport dernier cours de transaction.

 

M

 

MARCHÉS NON RÉGLEMENTÉS :

Le Marché Libre est un marché non réglementé. Sur ce marché, les valeurs ne font pas l'objet d'une procédure d'admission et leurs émetteurs ne sont pas soumis à des obligations de diffusion d'informations. L'actionnaire individuel doit faire preuve de beaucoup de prudence lorsqu'il intervient sur un marché non réglementé.

MARCHE REGLEMENTE :

La qualité de marché réglementé est attribuée aux marchés dont la réglementation assure le fonctionnement régulier des négociations. Cette réglementation concerne notamment les conditions d’accès au marché et d’admission à la cotation, l’organisation des transactions, les conditions de suspensions des négociations ainsi que les modalités d’enregistrement et de publicité des négociations.

MARGE COMMERCIALE :

Dans les entreprises commerciales, différence entre les ventes de marchandises et le coût d’achat des marchandises vendues.

LES MEMBRES DE LA BOURSE :

Ce sont les intermédiaires financiers (banques et sociétés d'investissements) qui ont choisi d'être membres d'Euronext pour y exécuter les ordres de leurs clients.

MOINS-VALUE :

C'est la perte réalisée lors de la cession d’une valeur mobilière.

MULTIPLE DE CAPITALISATION :

C'est le rapport entre le cours de bourse et le bénéfice par action. Il est également appelé PER (Price Earning Ratio).

 

N

 

NÉGOCIATEURS :

Ce sont des intermédiaires financiers membres d'Euronext. Ils exécutent les ordres reçus de leurs clients, des établissements collecteurs d'ordres ou des transmetteurs d’ordres.

NIKKEI 225 :

Indice boursier de la place de Tokyo calculé à partir des cours de 225 valeurs.

NOMENCLATURE SECTORIELLE : ICB

La nomenclature ICB, qui a été lancée en janvier 2005 par FTSE Group et Dow Jones Indexes, et adoptée le 2 janvier 2006 pour l’ensemble des sociétés cotées sur les marchés d'Euronext Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne et Paris. Cette nouvelle nomenclature sectorielle couvre dans le monde 40.000 sociétés et 45.000 titres. Elle permet aux investisseurs d’identifier les valeurs selon la hiérarchie ICB décomposée en dix industries, 18 super-secteurs, 39 secteurs et 104 sous-secteurs.

EURONEXT :

Euronext est un prestataire Europeén de services de cotation, négociation, ventes de données de marché et logiciels et services technologiques.

Euronext est une société cotée. Son action ordinaire fait l’objet d’une cotation sur Euronext Paris, Euronext Bruxelles et Euronext Amsterdam sous le symbole « ENX».

 

O

 

OBLIGATION :

L'obligation est une reconnaissance de dettes. L'état, les collectivités publiques et les grandes entreprises émettent des obligations. L'emprunteur s'engage à verser des intérêts annuels dès l'émission.

OBLIGATIONS REMBOURSABLES EN ACTIONS (ORA) :

Ce sont des obligations qui, à leur échéance, seront obligatoirement remboursées par l'attribution d'actions de la société émettrice, selon une parité définie à l'émission.

OFFRE :

Sur une feuille de marché on fait figurer à gauche les ordres d’achat indifféremment sous l’appellation «ACHAT» ou «DEMANDE» et à droite les ordres de vente indifféremment sous l’appellation «VENTE» ou «OFFRE».

OFFRE À PRIX FIXE (OPF) :

C'est une procédure d'introduction en Bourse fixant la quantité et le prix unique des titres à vendre.

OFFRE À PRIX MINIMUM (OPM) :

C'est une procédure d'introduction en Bourse. On fixe la quantité ; le prix dépend de la demande et des exigences du vendeur.

OFFRE PUBLIQUE D'ACHAT (OPA) ou D'ÉCHANGE (OPE) :

Quand une société veut racheter une entreprise cotée en Bourse, elle peut proposer un prix d'achat unique pour tous les titres qui se présentent (OPA). Si la société acquéreuse est elle-même cotée, elle peut proposer ses propres actions en rémunération des titres présentés (OPE).

OFFRE PUBLIQUE DE RETRAIT (OPR) :

Procédure permettant, dans une société dont les actions sont négociées sur un marché réglementé, le retrait des actionnaires minoritaires notamment lorsque les actionnaires majoritaires y détiennent une certaine fraction des droits de vote. Le Conseil des Marchés Financiers et la Commission des Opérations de Bourse réglementent la mise en œuvre et le déroulement de cette procédure.

OPCVM :

Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières. Le terme recouvre les SICAV et les FCP. Dans les deux cas, l'épargnant détient une part des valeurs gérées par l'organisme.

ORDRE :

Pour acheter ou vendre des valeurs sur les marchés gérés par Euronext, il faut passer un ordre qui doit obligatoirement comporter : - des indications générales comme: le sens de l'opération (achat ou vente), le nom de la valeur, la quantité de titres, le code ISIN ou Mnémonique de la valeur, - une indication de validité; c'est à dire le jour où l'ordre non-exécuté doit être retiré du marché,
- un libellé qui permet de privilégier, selon ses attentes, le prix, la quantité ou la rapidité d'exécution (Exemples de libellés : "A cours limité", "A la meilleure limite", "A tout prix", "A seuil de déclenchement" et "A plage de déclenchement"),
- éventuellement le mode de règlement SRD.

 

P

 

PASSIF :

C'est l'ensemble des ressources dont l'entreprise dispose (capitaux apportés par les actionnaires, fonds prêtés par les banques...).

PLUS-VALUE :

C'est le gain obtenu sur la vente d'un titre.

POSITION :

Dans le cadre du service à règlement différé (SRD), la position à un instant donné, correspond à la valorisation des titres achetés ou bien des titres vendus. Le jour de la liquidation est procédé à la différence entre la position des titres à l’achat et la position des titres à la vente. Si la valorisation des titres à l’achat est supérieure à la valorisation des titres à la vente on parle de position «acheteur», inversement si la valorisation des titres à l’achat est inférieure à la valorisation des titres à la vente on parle de position «vendeur»

PROFIT WARNING :

Cette expression anglo-saxonne signifie « mise en garde sur les profits » Cette pratique consiste, de la part d’une entreprise cotée, à prévenir le marché que les résultats seront en deçà des espoirs des analystes et des investisseurs.

 

Q

 

 

 

R

 

RAPPORT ANNUEL :

Une société cotée en Bourse doit publier un rapport annuel pour informer ses actionnaires. Le rapport annuel comporte toujours une partie financière composée d'un bilan, d'un compte de résultat et d'une annexe donnant les clés de lecture.

RÈGLE DE TEMPS :

Les ordres suivent deux règles de priorité: par la règle de prix tout d'abord, puis par la règle de temps. La règle de temps s'applique lorsque deux ordres de même sens et de même prix peuvent être exécutés: le premier arrivé est prioritaire.

RÈGLE DU PRIX :

Les ordres suivent deux règles de priorité: par la règle de prix tout d'abord, puis par la règle de temps. La règle de prix s'applique lorsque deux ordres de même sens peuvent être exécutés: celui qui propose le meilleur prix est prioritaire. Un ordre d'achat avec une limite de prix supérieure sera servi avant les ordres libellés à des prix inférieurs. Inversement, un ordre de vente avec une limite de prix inférieure sera traité avant ceux limités à des prix plus élevés.

RELIT :

C'est un dispositif de Règlement LIvraison des Titres entre intermédiaires financiers. Le dénouement, géré par EUROCLEAR FRANCE SA s'opère de manière automatisée, par un échange simultané de titres et d'espèces à même date de valeur. Plusieurs cycles de traitement sont réalisés chaque jour.

RENDEMENT :

Rendement net : rapport du dividende net sur le cours de l’action. Rendement brut : rapport du dividende global (avoir fiscal compris) sur le cours de l’action.

RESERVATION :

La réservation est une procédure décidée par l’entreprise de Marché lorsque la confrontation des offres et des demandes sur une valeur ne peut conduire qu’à la cotation d’un cours au delà des variations autorisées. La valeur est dite « réservée », le prix auquel elle intervient et l’heure de reprise de la cotation font l’objet d’une information à l’ensemble du marché.

RESULTAT D’EXPLOITATION :

Résultat dégagé sur les opérations de l’entreprise. Il est indépendant de la politique financière de l’entreprise.

RESULTAT FINANCIER :

Différence entre les produits financiers et les charges financières du compte de résultat.

RESULTAT EXCEPTIONNEL :

Différence entre les produits exceptionnels et les charges exceptionnelles.

RESULTAT NET :

Résultat égal à la somme du résultat courant avant impôt et du résultat exceptionnel, déduction faite de la participation des salariés et de l’impôt sur les bénéfices.

REVISION COMPTABLE OU AUDIT COMPTABLE :

La révision ou l’audit comptable consiste en l’examen et la vérification des comptes d’une entreprise. Cet examen doit apprécier les pratiques comptables et les estimations retenues pour l’arrêté des comptes. La révision annuelle est effectuée par un commissaire aux comptes qui approuve et certifie les méthodes et les comptes. Pour une opération particulière (introduction en bourse) l’intervention d’un cabinet supplémentaire peut être requise.

RISQUE :

Quelles que soient les dettes contractées par la société, le risque de l' actionnaire est limité à son apport. C'est le principe des sociétés de capitaux.

 

S

 

SÉANCE DE BOURSE :

Le déroulement d'une séance de Bourse dépend du groupe de cotation auquel appartient chaque valeur. La Bourse de Paris a regroupé les titres en fonction de leur liquidité. Les valeurs les moins liquides sont négociées au fixage, tandis que les valeurs les plus échangées sont traitées selon un mode mixte: La journée commence par une pré-ouverture de 7H15 à 9 heures. Les ordres s'accumulent sans qu'aucune transaction n'intervienne. A 9 heures, l'ordinateur confronte tous les ordres et détermine le cours d'ouverture par un fixage. De 9h à 17H25, le marché fonctionne en continu. A 17H25, l'ordinateur suspend la cotation tout en accumulant les ordres jusqu'à 17H30 où une nouvelle cotation au fixage établit le dernier cours de la journée.

SECTEUR D’ACTIVITE :

Le domaine d’activité économique dans lequel se situe une entreprise (ex : distribution, alimentation, BTP) a une influence déterminante sur l’évolution du cours des actions de cette société, c’est pourquoi les professionnels du marché déterminent des secteurs d’activité qui permettent de créer des outils de référence.

SICAV :

C'est une société disposant d'une personnalité morale distincte ayant pour seul objet de gérer un portefeuille de titres pour le compte de ses actionnaires qui peuvent souscrire des parts ou se faire rembourser les parts qu'ils ont souscrites, chaque jour en fonction de la valeur liquidative du portefeuille.

EUROCLEAR FRANCE SA :

Le 10 janvier 2001 EUROCLEAR FRANCE SA est née de la fusion de SICOVAM SA et d’EUROCLEAR. EUROCLEAR FRANCE SA est le dépositaire central français et le gestionnaire du système de règlement/livraison.

SOCIÉTÉS DE GESTION DE PORTEFEUILLE - S.G.P. :

Ce sont des Entreprises d'Investissement agréées par la COB pour gérer des portefeuilles de valeurs mobilières. Elles ne sont pas dépositaires des titres et des espèces de leur clientèle. Du fait de leur spécialisation, elles sont des intermédiaires privilégiées pour accéder aux marchés boursiers.

SOLVABILITE :

Elle traduit la capacité d’une personne ou d’une entreprise à honorer ses engagements financiers.

SRD (SERVICE A REGLEMENT DIFFERE) :

L’investisseur qui veut différer le règlement ou la livraison de sa transaction à la fin du mois passera pour les valeurs qui y sont éligibles un ordre avec SRD. Le négociateur portera la position de l’investisseur de J (date du transfert de propriété) au dernier jour de bourse du mois. Ce service donnera lieu à une commission. Comme sur l’ensemble des commissions perçues par les intermédiaires la tarification est libre.

STOCKS :

Matières premières, fournitures, produits en cours et produits finis comptabilisés à l’actif du bilan.

SUSPENSION :

La décision de suspension de cotation est prise par l’entreprise de marché en cas de trop fortes variations de cours dans une même journée ou en cas d’événement exceptionnel dans la vie de la société par exemple en cas d’OPA ou d’OPE. Toute suspension de cotation fait l’objet d’un avis publié par l’entreprise de marché et d’une information de l’émetteur concerné à l’AMF.

 

T

 

TAUX D’INTERET :

Coût du crédit exprimé en pourcentage de la valeur d’une dette.

T.M.T. (Technologie Média Télécom) :

Cette appellation recouvre l’ensemble des sociétés présentent sur les secteurs Technologie Média Télécom, faisant eux-mêmes partie de la nouvelle économie.

TRANSACTION :

Une transaction est le résultat de la confrontation et de l’exécution d’un ordre d’achat ou de vente avec des ordres de sens contraire compatibles. Un seul ordre peut donner lieu à plusieurs transactions dans le cas d’une exécution fractionnée. Les transactions caractérisent l’activité d’un marché sur une période considérée.

 

U

 

 

 

V

 

VALEUR AJOUTEE :

Richesse créée par l’entreprise au cours d’un exercice. Elle est égale à la différence entre la production et la consommation intermédiaire.

VALEUR COMPTABLE RÉÉVALUÉE :

On peut réévaluer l'actif net d'une société en procédant à des estimations de la valeur réelle des biens figurant au bilan. Par exemple, les immeubles sont inscrits au bilan pour leur valeur d'acquisition, sans tenir compte des plus-values ou moins-values potentielles en cas de revente.

VALEUR NETTE COMPTABLE :

Il s'agit de l'actif net de la société, soit le total des actifs sous déduction de l'ensemble des dettes. C'est en quelque sorte le patrimoine de la société. On peut la calculer pour la société mère (valeur nette comptable sociale) ou pour l'ensemble d'un groupe de sociétés (valeur nette comptable consolidée).

VALEUR NOMINALE :

C'est la part d'emprunt initial de la société représentée par une obligation. Pour une action, il s'agit de la fraction du capital social.

VALIDITÉ :

Les critères de validité sont fixés par l’intermédiaire financier et doivent figurer dans la convention de compte.
-La validité jour signifie que l’ordre est valide seulement pour la journée en cours. C’est la validité par défaut si aucune indication n’est précisée par le donneur d’ordre.
- La validité à date déterminée signifie que l’ordre est valide jusqu’à une date spécifique. Cette date ne doit pas dépasser le terme maximal fixé par l’intermédiaire financier.
- A Révocation signifie que l’ordre est valide jusqu’au terme maximal fixé par l’intermédiaire financier.

VOLATILITE :

C’est l’amplitude de variation d’une action, d’un fonds, d’un indice, d’un marché sur une période donnée.

VOLUME DES TRANSACTIONS :

Nombre de titres échangés multiplié par leurs cours.

 

W

 

WARRANT :       
En français bon d'option. Il s'agit d'un instrument spéculatif émis par des établissements de crédit qui permet d'acheter (call warrant) ou de vendre (put warrant) une valeur (action, obligation, indice…) à un prix et à une échéance donnés.

 

WARRANT AMERICAIN :

Un warrant américain est un warrant que l'on peut exercer à tout moment de son émission à son échéance.

 

WARRANT DEVISE :

Un warrant sur devises donne le droit d'acheter (call) ou de vendre (put) une devise contre une autre. Ainsi, un call warrant EUR/USD permet d'acheter l'euro contre le dollar, au prix d'exercice.

 

WARRANT EUROPEEN :

Un warrant est de type européen lorsqu'il ne peut être exercé que le jour de son échéance.

 

X

 

Y

 

Z