Pourquoi investir en bourse?

Toutefois, l’investissement sur les marchés financiers comporte aussi ses inconvénients, que vous devez prendre en compte, notamment :

  • Pour gagner de l’argent. Voir leur investissement bien rémunéré est l’une des principales préoccupations des épargnants. Avec les actions, ils sont rémunérés de deux manières : par les plus-values provenant de la hausse du cours de l’action ; et par les dividendes qui peuvent être distribués par les sociétés, de manière plus ou moins régulière, selon les bénéfices réalisés par la société. De son côté, l’investisseur en obligations est rémunéré sous forme d’intérêt  versé régulièrement, le plus souvent annuellement. Pour investir sur ces produits,  le particulier doit suivre l’actualité économique, celle des marchés et des sociétés. Mais la rémunération du capital investi peut être plus importante qu’avec des comptes d’épargne ou des comptes bancaires classiques.
  • Pour disposer de vos gains quand vous le souhaitez. Il est possible d’acheter et de revendre ses titres boursiers à tout moment de la journée de négociation. En cas d’urgence ou de besoin de liquidités, c’est un avantage appréciable pour l’épargnant. Les actions et les titres cotés en Bourse sont des actifs liquides, par opposition à des placements comme l’immobilier, pour lesquels vendre et acheter exige des délais.
  • Pour faire des économies d’impôt : Les placements en Bourse ou certains types de placements financiers proches peuvent bénéficier de dispositions fiscales favorables à l’épargnant. C’est le cas par exemple du Plan d’épargne en actions (PEA) en France ou du régime d’imposition des plus-values boursières en Belgique. Ces avantages sont variables selon les différents pays d’Europe et leurs dispositions peuvent évoluer dans le temps. Ils ne doivent pas être le premier critère à prendre en compte pour investir.
  • Pour diversifier vos placements et limiter les risques. En général plus un actif peut fournir des gains potentiels, plus il comporte de risques.  Ainsi, les actions peuvent fournir des gains importants, mais le risque de perte est réel.  Dans la constitution d’un portefeuille, la règle de base est de mélanger différents types d’actifs pour égaliser la performance globale. De même l’horizon d’investissement est un élément à prendre en compte : plus celui-ci est long, plus il vous est possible d’investir sur des actifs plus risqués, comme les actions ; en effet, sur longue durée, les gains cumulés ont tendance à dépasser les pertes, en général concentrées sur des durées plus courtes.
  • Pour participer à l’essor économique.En investissant sur des titres de sociétés, vous participez à leur croissance et à l’essor de l’économie. Vous avez aussi la possibilité de choisir des actions de sociétés qui vous intéressent et de suivre leur activité.
    • Le risque de perte.Ce risque est variable selon le type d’actifs. Ce risque est virtuellement nul si vous achetez une obligation au moment de son émission et que vous la conservez jusqu’à son échéance. Un risque de perte relatif existe en revanche si vous revendez la même obligation sur le marché avant son échéance.  Dans ce cas en effet, vous vendez votre obligation aux conditions de marché et son cours peut être plus bas qu’au moment de l’émission. Vous perdez en outre le montant des intérêts courant jusqu’à l’échéance. Le risque est plus important pour un portefeuille d’actions, en raison de leur volatilité. En négociant un warrant, vous pouvez perdre la totalité de votre mise initiale. Toutefois, le risque de perte peut être limité avec une stratégie de diversification de portefeuille.
    • Le suivi de votre portefeuille.Un portefeuille de titres boursiers demandera votre intervention, en particulier pour revendre ces titres et pour faire des arbitrages, selon l’évolution de la situation boursière. Sur les marchés financiers, acheter et vendre n’est pas difficile en soi, mais le faire au bon moment l’est.
    • L’acquisition de connaissances financières.Même si vous êtes conseillé par un professionnel, il vous revient de prendre les décisions. Investir en Bourse ou sur des produits financiers exige un effort d’information sur ces produits, sur les marchés et sur le contexte économique et financier.