Les certificats comparés aux ETFs

Les ETFs sont des fonds cotés en bourse, dont l’objectif est de reproduire fidèlement les mouvements d’un indice de référence. A titre d’exemple, les certificats à indexation pure, qui ont le même objectif, se négocient de la même manière que les actions au sein d’un segment dédié sur les marchés réglementés d'Euronext. Cependant, ils diffèrent des certificats sous plusieurs aspects :

  • la forme juridique – Les ETFs sont des fonds d’investissement à capital variable. Leurs actifs évoluent selon les souscriptions ou les rachats des investisseurs. Les certificats sont émis en quantité limitée, ce qui peut influencer leur valorisation.
  • la maturité – Les ETFs ont une durée illimitée. Les certificats présentent une date d’expiration.
  • la distribution – Les ETFs peuvent distribuer des dividendes. Ce n’est pas toujours le cas avec les certificats.
  • la diversité des actifs sous-jacents – les certificats offrent l’accès à une vaste gamme d’actifs sous-jacents. Les ETFs, qui sont soumis à des règles d’investissement plus strictes, se limitent à reproduire des indices, qui à leur tour sont investis sur un groupe étendu d’actifs sous-jacents.
  • la liquidité – L’émetteur d’un certificat est généralement celui qui assure sa contrepartie. Le marché secondaire des ETFs est en revanche assuré par des teneurs de marché indépendants de l’émetteur.