Les ETNs comparés aux ETFs

En dehors des différences sur le plan fiscal, la principale différence entre les ETFs et les ETNs se résume au risque, notamment au risque de réplication par opposition au risque de crédit. Par exemple, si la banque émettrice fait faillite, l’investisseur en ETN ne recevra probablement pas le revenu qu’il avait prévu au départ. Par ailleurs, un ETF ne présente pour sa part virtuellement aucun risque de crédit, mais il comporte un risque de réplication.