Les options d’achat

Définition
L’investisseur qui achète une option « call » (aussi appelée option d’achat) acquiert le droit d’acheter, pendant une période et à un prix convenus à l’avance, une certaine quantité d’actif sous-jacent. En contrepartie de ce droit il verse une prime (le prix de l’option) au vendeur.
Pendant la vie de l’option si les conditions de marché lui sont favorables, l’acheteur du call pourra décider d’exercer son call, c'est-à-dire de faire valoir son droit d’achat, et le vendeur du call sera ainsi dans l’obligation de livrer les actifs sous-jacents au prix fixé au préalable.
Grâce au call, l’acheteur détermine lui-même le prix d’achat de l’actif sous-jacent.
L’acheteur du call verse une prime (le prix de l’option) au vendeur pour rémunérer son obligation de vente. Elle reste définitivement acquise au vendeur même si l’acheteur décide de ne pas exercer son option. Ainsi le vendeur acquiert un revenu supplémentaire, mais aura une obligation de vendre les titres au prix convenu, aussi appelé prix d’exercice.

Anticipation
L’acheteur d’un call anticipe en général une hausse du sous-jacent. Il exercera son option d’achat si le cours du sous-jacent évolue dans un sens favorable à ses anticipations et dépasse le prix d’exercice.
Le vendeur du call anticipe lui une stagnation voire une légère baisse du cours du sous-jacent. Pendant la vie de l’option, si l’acheteur exerce son option, il sera obligé de vendre le sous-jacent si l’acheteur exerce son option, même si les conditions de marché ne lui sont pas favorables.

Mécanisme
Supposons que l’action X affiche une valeur de 10 €.
Persuadé du potentiel de hausse de l’action, vous désirez en acheter une certaine quantité. Mais pour l'heure, vous n’êtes pas en mesure de libérer les fonds nécessaires à l'achat de 100 actions X. Vous faut-il pour autant abandonner l'opportunité de profiter d’une augmentation des cours ? Non.
Il vous suffit d’acheter un call qui vous donnera le droit d’acheter 100 actions X à 10 € chacune à une date que vous avez choisie. N’oubliez pas qu’en contrepartie de l’acquisition de ce droit vous allez devoir verser, immédiatement, une prime au vendeur de l’option. Notez que la prime ne représente qu’une fraction de l’investissement global.
Si le cours de l’action monte jusqu’à 12 €, vous pouvez alors exercer l’option et acheter les actions au prix de 10 €. Vous acquérez ainsi les actions à un meilleur prix.
Si en revanche le cours devait baisser à 8 €, vous n’exercerez pas l’option ; il vous suffira dans ce cas de laisser votre droit d’achat s’éteindre de lui-même le jour de l’échéance.